school and education

Contactez-nous

 +237 222 223 843

  • Accueil

Colloque international sur les violences en milieu scolaire au Cameroun

DES STRATÉGIES MUREMENT RÉFLÉCHIES POUR SORTIR DES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE

Deux jours d’intense réflexion sur un phénomène qui mine notre société, deux jours de discussions qui ont abouti à des recommandations de qualité. Du 20 au 21 décembre 2022, des éminences grises de divers secteurs de la société se sont réunies à l’hôtel Hilton de Yaoundé à l’initiative du Ministère des Enseignements Secondaires en vue d’adresser le phénomène de la violence en milieu scolaire.

21 12 2022 01 Colloque sur la violence

« Nous ne voulons pas de la violence dans nos établissements scolaires : que ce soit du primaire, du secondaire ou du supérieur. Nous naissons dans l’optique de vivre et non de mourir » et surtout pas des suites de violence. Ce sont les mots forts par lesquels Prof. NALOVA LYONGA, Ministre des Enseignements Secondaires, entame son discours d’ouverture lors de la conférence sur les violences en milieu scolaire, tout en évoquant notamment le cas du jeune professeur de mathématiques, NJOMI TCHAKOUNTÉ, poignardé à mort par son élève de 4ème au Lycée de Nkolbisson le 14 janvier 2020. Dans cette même lancée, Madame Bernadette MBIAH épse SANSI, Directeur de l’Orientation, de la Vie et de l’Assistance Scolaires, pour planter le décor a fait mention d’autres cas lors de sa présentation de la cartographie des violences en milieu scolaire au Cameroun. Tous ces cas de violence sonnent la cloche d’alarme d‘un système éducatif mis en danger par des actes déviants et qui méritent que le Ministre des Enseignements Secondaires initie une réflexion profonde, notamment à travers une conférence internationale, en vue d’en déceler les causes, examiner la réponse des pouvoirs publics face à ce phénomène afin d’en ressortir des recommandations concrètes.

21 12 2022 02 Colloque sur la violence

Ce colloque international sur les violences en milieu scolaire a balisé la piste qui permettra de juguler cette vague de violence qui secoue le système éducatif, voire toute la société camerounaise, depuis un certain temps.  Organisé avec l’accord du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, en collaboration avec le système des Nation Unies au Cameroun, ledit colloque réunissait des parlementaires, des enseignants, des élèves, des parents d’élèves, des représentants des forces de sécurité, des membres d’organisations de la société civile et des partenaires au développement. Plus de 150 participants (en provenance des quatre coins du pays pour certains et l’étranger pour d’autres) ont mis à contribution leurs matières grises pour se pencher sur ce fléau qu’est la violence. Il faut dire que le 18 septembre 2022 Le Professeur NALOVA LYONGA émettait un appel à contribution en vue de cette conférence ; appel à contribution dont la date butoir fut fixée au 20 novembre 2022. Un comité scientifique avait ainsi pris le relais pour statuer sur les 250 contributions reçues pour n’en retenir que 20.

21 12 2022 03 Colloque sur la violence

 Prof Fabien Nkot, Secrétaire Général du MINESEC, dans son propos liminaire qui situait le contexte de cette conférence précisait le souci du Professeur NALOVA LYONGA de mettre en œuvre les prescriptions du Chef de l’État, notamment dans son adresse à la jeunesse le 10 février 2020 et dans laquelle il évoquait le cas de Njomi Tchakounté cité plus haut. Le Président de la République, Son Excellence Paul Biya demandait à la communauté nationale « de réfléchir à ce qui s’est passé, d’en mesurer la gravité et de prendre l’engagement de ne jamais commettre de tels actes.»

21 12 2022 04 Colloque sur la violence

Quatre panels ont constitué le socle de réflexion de cette conférence, en raison de cinq communications par panel. Ces quatre panels ont été précédés d’un panel d’honneur et suivi d’un panel de recommandations. Le panel d’honneur était composé essentiellement des membres du gouvernement dont : Prof. Jacques FAME NDONGO, Ministre d’État, Ministre de l’enseignement supérieur, Prof. Marie-Thérèse ABENA ONDOA, Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Mme Pauline Irène NGUENE, Ministre des Affaires Sociales, M. TASONG NJUKANG Paul, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Chargé de la Planification. Ces membres du gouvernement venus rehausser l’éclat de cet événement ont fait ressortir à tour de rôle la corrélation entre la violence en milieu scolaire et leurs divers domaines de compétence, puis ont proposé des recommandations, tout en prônant la collaboration interministérielle. Dans la même veine, Prof. NALOVA LYONGA, séance tenante, a invité les ONG traitant du problème de violence en milieu scolaire à se rapprocher du Ministère dans l’optique d’établir une franche collaboration.

21 12 2022 05 Colloque sur la violence

Au bout de la réflexion, un peu plus d’une vingtaine de recommandations ont été formulées et présentées par l’Inspecteur Général des Enseignements, M. MEBADA Jean Paul Marcellin, Modérateur Général. Parmi ces recommandations on peut citer : l’extension de la vidéo-surveillance à tous les établissements scolaires, la systématisation des fouilles inopinées, la sécurisation des enceintes par la construction des clôtures, la décongestion des établissements à gros effectif, le renforcement de la collaboration entre les établissements scolaires et les services déconcentrés du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille afin que des actions soient également prises dans les familles des élèves concernés par la violence, l’élaboration d’un code éthique au niveau du système éducatif dans l’enseignement secondaire, la mise en place d’une boussole assortie d’un plan d’action et d’un calendrier d’exécution y relatif pour l’implémentation des recommandations issues du présent colloque.

ABILAMEKOU BADJEL, CADRE/CELCOM

Contactez -nous

 +237 222 223 843